Where To Buy Contact Options
icône de téléphone
Des questions ? Appelez-nous !
1-800-338-3287
Talk to an Expert
mobile menu icon mobile menu close icon

Tout le monde connaît cette célèbre réplique du film de 1967, Luke la main froide : « Ce que nous avons ici, c’est un problème de communication.» Un problème de communication peut avoir des conséquences fâcheuses et inattendues dans de multiples situations, mais lors de l’accès à un espace confiné, ces conséquences peuvent être dramatiques.

À ma connaissance, personne n’apprécie vraiment d’entrer dans un espace confiné – une zone offrant une voie d’accès restreinte, non conçue pour être occupée, mais suffisamment large pour qu’une personne puisse y entrer pour effectuer une tâche. Je travaille dans ce secteur depuis 35 ans, donc j’ai eu maintes occasions d’intervenir dans des espaces confinés au début de ma carrière et je ne connais rien de pire que de ramper dans un trou noir sans être sûr que quelqu’un à l’extérieur pourra m’aider en cas de besoin. Croyez-moi, je connais bien le sujet.

confined-spaces-workersLa communication est essentielle quand vous êtes dans un espace confiné, mais elle commence bien avant d’y pénétrer. Tout d’abord, elle nécessite de comprendre les dangers et les risques que vous risquez de rencontrer à l’intérieur. Dans son « Guide to Safe Confined Space Entry and Work » (guide pour entrer et travailler en toute sécurité dans un espace confiné) (NFPA 350), la National Fire Protection Agency explique que la communication est un « moyen vital et répétitif de réduire les risques » lors de l’accès aux espaces confinés.

Les risques sont identifiés lors d’évaluations qui sont ensuite publiées, et peuvent également être communiqués par le biais d’autres ressources, comme les fiches de données de sécurité (FDS) qui identifient les substances potentiellement présentes dans un espace ; les plans détaillés et les schémas qui fournissent des informations sur la configuration d’un espace et l’équipement qui peut s’y trouver ; et l’affichage de pancartes et de marquages qui fournissent aux intervenants des avertissements spécifiques sur l’espace où ils vont pénétrer. Faites bien attention à ces informations avant d’entrer dans un espace confiné afin de savoir précisément à quoi vous attendre.

Respect des normes sur la communication des risques

Le signalement des risques n’est qu’un aspect des exigences de communication dans les espaces confinés. Le règlement 1926.1208(d)(3) du Federal Register des États-Unis concernant les espaces confinés dans le bâtiment (« Confined Spaces in Construction »), qui est à tous égards identique à celui concernant les espaces confinés dans l’industrie en général [règlement 1910.146(d)(4)(iii)], stipule qu’un surveillant d’un espace confiné doit disposer de tout l’équipement nécessaire pour communiquer efficacement avec les personnes qui y pénètrent. Au besoin, ce surveillant doit également être capable de faire venir des secours en cas d’urgence et d’informer les personnes intervenant dans l’espace confiné si un événement extérieur met en danger leur sécurité.

La communication avec les intervenants dans un espace confiné peut prendre plusieurs formes :

  • communication verbale directe entre le surveillant et le ou les intervenant(s) ;
  • radios avec émetteur-récepteur ;
  • autres méthodes de communication non verbale ou visuelle.

Mais comment faire si la configuration de l’espace est complexe et que le surveillant ne peut pas voir l’intervenant ? Et si le travail effectué dans l’espace confiné est trop bruyant pour que l’intervenant entende le surveillant ou la radio avec sa protection antibruit ? Et si un APR assourdit la voix de l’intervenant et que le surveillant ne comprend pas son appel à l’aide ? Et si la configuration de l’espace limite l’émission et la réception du signal radio ? Et si... ?

Simplifier la communication avec des détecteurs de gaz portatifs

Avant d’entrer dans un espace confiné dont l’accès est soumis à un permis, vous devez vous équiper d’un détecteur de gaz portatif pour tester l’atmosphère. Beaucoup de personnes pensent que cette obligation devrait s’appliquer à tous les espaces confinés. La section 7.13.1 du manuel NFPA 350 va encore plus loin en précisant que « l’atmosphère dans un espace confiné et aux abords doit être surveillée en continu pour garantir des conditions de travail sûres en permanence. »

linkedin-In-Stream_Wide___TeamBasedSafetyPour y parvenir, le moyen le plus efficace est d’équiper chaque personne qui entre dans un espace confiné d’un détecteur multigaz personnel portatif, comme le Ventis® Pro5. Des détecteurs de gaz personnels avec systèmes radio intégrés, capables d’assurer la communication entre un espace confiné et le monde extérieur, sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Ces systèmes permettent aux détecteurs de créer facilement des réseaux maillés sans fil qui répètent les messages et assurent la transmission en continu des signaux radio, même dans les espaces confinés les plus difficiles d’accès. Les détecteurs de gaz transmettent les mesures de gaz en continu, permettant au surveillant d’afficher les conditions dans l’espace confiné sur un détecteur qui surveille le point d’entrée ou sur une console de surveillance distincte.

Il est également possible de surveiller les conditions à distance ou depuis plusieurs lieux simultanément avec le logiciel iNet® Now Surveillance en direct. La communication entre appareils permet aux intervenants et au surveillant d’être informés simultanément si un intervenant détecte un gaz dangereux ou rencontre un problème physique ou médical.

De la même manière, le surveillant peut utiliser le détecteur de gaz pour alerter les personnes qui travaillent dans l’espace confiné si les conditions extérieures menacent leur sécurité. Les messages radio de ces appareils permettent même aux détecteurs de gaz eux-mêmes d’alerter les secours pour qu’ils interviennent en cas de besoin, en leur fournissant des informations précises sur la nature de l’urgence et l’emplacement exact de l’espace confiné.

La communication ne doit pas non plus cesser dès la sortie de l’espace confiné. Les informations recueillies et enregistrées par les détecteurs de gaz qui surveillent continuellement les espaces confinés doivent être stockées et examinées à l’aide de la plateforme iNet Control, puis utilisées pour informer les équipes des conditions rencontrées au moment de l’accès et avant la prochaine intervention dans le même espace. Cela permet de limiter efficacement les risques de rencontrer à nouveau des conditions dangereuses inattendues.

iNet_Now_HighAlarm

Si vous voulez garantir la sécurité des interventions dans les espaces confinés, vous ne devez tout simplement tolérer aucun « problème de communication ». La prochaine fois que vous enverrez des membres de votre équipe dans un espace confiné, assurez-vous qu’ils disposent de toutes les informations nécessaires et de l’équipement de détection de gaz adéquat qui leur sauvera la vie et leur assurera la tranquillité d’esprit de savoir qu’une personne veille sur eux.