Where To Buy Contact Options
icône de téléphone
Des questions ? Appelez-nous !
1-800-338-3287
Talk to an Expert
mobile menu icon mobile menu close icon

Même si l'accès aux espaces confinés est souvent nécessaire, la nature de ces espaces présente des dangers bien particuliers que les équipes doivent être prêtes à affronter.

L'OSHA estime que les espaces confinés causent environ 200 décès chaque année, dont 60 % concernent des sauveteurs improvisés, c'est-à-dire des personnes qui tentent de venir en aide à une victime. Les faibles niveaux d'oxygène sont la cause la plus courante de décès lié au gaz dans les espaces confinés.

Alors comment réduire les risques au sein des espaces confinés ?

Gestion des risques liés au gaz dans les espaces confinés

Il existe de multiples types d'espaces confinés, mais tous peuvent être la cause d'incidents si les dangers qu'ils recèlent ne sont pas correctement identifiés, surveillés et maîtrisés.

Toute stratégie de surveillance d'espace confiné nécessite un solide travail d'équipe. Les superviseurs doivent s'assurer que le personnel (y compris les sous-traitants) comprend bien les dangers que présente chaque espace et qu'il dispose des équipements de sécurité et de communication nécessaires.

Si vous êtes chargé de gérer des espaces confinés, nous vous recommandons de suivre ces trois étapes clés pour assurer la sécurité des équipes.

1. Planifier à l'avance

Avant que des intervenants ne pénètrent dans un espace confiné, les superviseurs doivent réaliser une évaluation des risques (examen de l'environnement au sein de l'espace confiné et autour de cet espace afin de déterminer l'emplacement et la taille des accès, et d'identifier les éventuelles sources chimiques/d'énergie et les points de consignation) et une évaluation des dangers (identification des dangers auxquels les intervenants peuvent être exposés), identifier l'équipement de protection individuelle dont les équipes vont avoir besoin et sélectionner des employés adéquatement formés pour les tâches à réaliser.

Les résultats de ces évaluations détermineront la façon dont l'équipe va travailler. Si vous n'avez pas de personnel qualifié pour effectuer une évaluation complète de site en interne, vous devez faire appel à une société tierce.

2. Tester l'atmosphère

Les normes internationales exigent de tester l'atmosphère des espaces confinés avant d'y pénétrer. Bien qu'il existe différentes façons de procéder, la meilleure pratique consiste à utiliser un détecteur de gaz portable équipé d'une pompe d'échantillonnage à distance. Une fois les tests préalables à l'accès effectués, il est également recommandé – voire obligatoire, selon les normes – de continuer à surveiller l'atmosphère de l'espace confiné tant que quelqu'un se trouve à l'intérieur.

Les détecteurs de gaz à pompe, comme le Ventis® Pro5, le Ventis® MX4, le MX6 iBrid® et le détecteur de zone Radius® BZ1, permettent de prélever des échantillons d'air dans un espace confiné avant d'y accéder et de continuer à en surveiller l'atmosphère tout au long des travaux. Même si les tests atmosphériques dans les espaces confinés exigent habituellement l'utilisation d'un détecteur portable, le détecteur de zone Radius BZ1 peut réduire les coûts et renforcer l'efficacité et la sécurité des opérations menées dans ces espaces, notamment lorsqu'une surveillance continue s'avère nécessaire.

3. Communiquer

Une fois les tests préalables à l'accès effectués, l'espace confiné doit faire l'objet d'une observation continue par un surveillant. Un même surveillant peut contrôler plusieurs espaces confinés simultanément tant qu'il ou elle peut surveiller l'atmosphère et communiquer avec les intervenants de tous les espaces. Comme vous pouvez l'imaginer, il peut être difficile pour les intervenants de communiquer avec le surveillant. Or l'atmosphère au sein de l'espace confiné peut changer rapidement et inopinément. Si l'intervenant ne possède pas de détecteur et que le surveillant est en train de traiter un problème survenu dans un autre espace confiné, cet intervenant peut courir un grave danger. La pratique la plus sûre consiste par conséquent à équiper toute personne intervenant dans un espace confiné d'un détecteur personnel capable de partager les mesures de gaz avec le détecteur du surveillant. Si l'intervenant est exposé à un danger lié au gaz, est immobilisé ou a besoin d'être secouru en urgence pour une raison quelconque, la cause de l'alarme est instantanément transmise au détecteur de gaz du surveillant.

C'est regrettable, mais les accidents (parfois mortels) ne sont pas rares dans les espaces confinés. Pire encore, des décès supplémentaires peuvent survenir lorsque des sauveteurs improvisés tentent de venir en aide à un collègue en détresse, s'exposant aux mêmes dangers atmosphériques. Vous pouvez contribuer à éviter les tragédies lors des interventions d'urgence en optant pour des détecteurs capables de partager automatiquement les mesures de gaz et les alarmes. Vos équipes seront ainsi prévenues quand un collègue a besoin d'aide et informées des conditions qu'elles vont trouver sur place.

Renforcement de votre plan d'accès aux espaces confinés

Assurer la sécurité du personnel est votre principale mission. Notre équipe est là pour vous aider à évaluer si vos procédures de sécurité actuelles permettront d'alerter le personnel en cas de danger lié au gaz. Parlez avec un spécialiste de la détection de gaz dès aujourd'hui pour analyser votre programme de détection de gaz.