Ce que vous devez savoir sur les poisons et inhibiteurs de cellules

Ce que vous devez savoir sur les poisons et inhibiteurs de cellules

Ryan Thompson | vendredi 26 juin 2020

Les cellules intégrées à votre détecteur de gaz personnel sont conçues pour être exposées à des gaz toxiques, corrosifs et explosibles. Pour autant, elles ne sont pas infaillibles. Les produits chimiques et vapeurs des produits de nettoyage courants et lubrifiants, ainsi que d'autres produits chimiques de spécialité peuvent agir comme des poisons ou des inhibiteurs sur différents types de cellules.

Les cellules LIE à perle catalytique sont l'un des types de cellules les plus sensibles aux poisons et inhibiteurs. De nombreuses applications utilisent couramment les cellules LIE à perle catalytique. Pour garder ses appareils en état de marche et être averti de la présence de gaz combustibles, il est donc essentiel de savoir quel produit peut agir comme un poison ou un inhibiteur.

L'une des raisons principales pour lesquelles les cellules LIE à perle catalytique sont si sensibles aux poisons et inhibiteurs est la manière dont elles détectent le gaz. Lorsqu'un gaz entre en contact avec la perle à l'intérieur du détecteur, le gaz brûle et la perle détecte un changement de température. Ce changement de température génère la mesure affichée sur l'écran de votre détecteur de gaz. Lorsqu'un poison ou un inhibiteur entre en contact avec la perle, il peut bloquer la combustion du gaz ou empêcher la perle d'en brûler autant qu'elle le devrait, affectant la mesure indiquée par l'appareil.

Quelles sont les substances qui agissent comme des poisons sur les cellules ?

Les poisons sont des substances qui adhèrent aux cellules à perle catalytique et provoquent des dommages permanents qui empêchent les cellules de fonctionner correctement. Parmi les poisons les plus courants, on trouve les produits à base de silicone (par exemple les lotions et produits capillaires), les lubrifiants, les additifs du gaz, le plomb et les composés soufrés. Si l'un de ces poisons entre en contact avec la perle catalytique chauffée, il fond instantanément et se dépose à la surface. La cellule est alors recouverte d'une couche de substance fondue contaminante et n'est plus capable de brûler et, donc, de détecter les gaz combustibles. Une fois que le poison a recouvert la perle, il n'y a aucun moyen de l'enlever et la cellule doit être remplacée.

Les poisons les plus courants sont notamment les produits à base de
silicone, les lubrifiants, les additifs du gaz, le plomb
et les composés soufrés.

Comment déterminer si une cellule est contaminée ?

Il est essentiel de soumettre vos détecteurs de gaz à des étalonnages et des tests de déclenchement réguliers afin de déterminer si les cellules fonctionnent correctement. Si vous ne respectez pas cette consigne, vous risquez de vous mettre en danger. En effet, si la perle a été contaminée, vous pourriez pénétrer dans un environnement combustible sans que votre détecteur de gaz n'affiche aucune mesure de gaz.

Si vous avez le moindre doute sur le fait que la cellule LIE ait pu être exposée à un poison, vous devez immédiatement effectuer un étalonnage pour vérifier qu'elle fonctionne correctement. Si la cellule détecte le gaz étalon et affiche une mesure pendant l'étalonnage, le détecteur est opérationnel et peut être utilisé sur le terrain. Si la cellule est contaminée, elle ne pourra pas détecter le gaz étalon et le détecteur indiquera que l'étalonnage a échoué.

Que sont les inhibiteurs de cellules ?

S'ils ne sont pas aussi nuisibles que les poisons, les inhibiteurs ont tout de même un effet négatif sur la cellule. Les inhibiteurs peuvent désensibiliser la perle et réduire sa longévité, mais vous pourrez continuer à l'utiliser après un étalonnage et un test de déclenchement. Les inhibiteurs les plus courants sont les composés halogénés et tous les produits contenant de l'astate, du brome, du fluor, du chlore et de l'iode. Si vous êtes en présence à la fois de gaz combustibles et d'inhibiteurs, la cellule à perle catalytique est susceptible de ne pas détecter le gaz combustible.

Que faire si la cellule de votre détecteur a été exposée à des inhibiteurs ?

Les tests de déclenchement sauvent des vies

Alerte à l'écran sur le Ventis Pro5

Lisez ce livre blanc pour en savoir plus sur les
données sur lesquelles se fondent les recommandations en matière de test de déclenchement.

Télécharger le livre blanc

Si un appareil été exposé à des inhibiteurs, effectuez un étalonnage pour vérifier si le détecteur est toujours en état de marche. En brûlant le gaz étalon, la perle catalytique brûlera également une partie du dépôt éventuel de produit inhibant. Si la perle est désensibilisée plusieurs fois ou entre en contact avec une grande quantité d'inhibiteurs, elle peut être définitivement endommagée. Dans ce cas, l'étalonnage échoue.

Dans certains cas, il est évident que la cellule a été exposée à un poison ou un inhibiteur, mais pas toujours. Certains lubrifiants ou produits à base de silicone conditionnés en bombe peuvent rebondir sur la surface sur laquelle ils sont appliqués. Si vous utilisez un détecteur de gaz à proximité de ces produits, vous risquez de contaminer votre détecteur de gaz personnel. De plus, la plupart de ces produits ne sèchent pas immédiatement et libèrent des produits chimiques et vapeurs. L'emplacement où vous stockez vos appareils joue également un rôle important. Si un appareil n'a pas été directement en contact avec un poison ou un inhibiteur pendant son utilisation, il peut y avoir été exposé dans une caisse à outils, un casier ou tout autre endroit où vous stockez vos détecteurs de gaz.

Vous trouverez ci-après une liste non exhaustive des poisons et inhibiteurs les plus courants. Chaque jour, effectuez un étalonnage ou un test de déclenchement et étalonnez systématiquement votre appareil si vous pensez qu'il a pu être en contact avec un poison ou un inhibiteur.

Comment réduire l'impact des poisons et inhibiteurs ?

Les cellules LIE à perle catalytique sont particulièrement sensibles aux poisons et inhibiteurs, mais d'autres cellules le sont moins. Les poisons et inhibiteurs n'ont aucun effet sur les cellules infrarouges (IR). Dans certains cas, il est donc plus simple d'utiliser des cellules infrarouges pour détecter les gaz. Les cellules d'hydrocarbures infrarouges (HC IR) détectent une gamme étendue d'hydrocarbures et peuvent être utilisées en atmosphère inerte, contrairement aux cellules LIE à perle catalytique. Les cellules HC IR sont fréquemment utilisées dans les espaces confinés, les zones où l'on trouve des particules de silicone (secteur pétrole et gaz), dans le raffinage de produits chimiques et dans toutes applications caractérisées par des niveaux bas d'oxygène. Les cellules HC IR sont disponibles sur les détecteurs six gaz MX6 iBrid® et les détecteurs multi-gaz Ventis® Pro5.

 

Cliquez ici pour lire d'autres articles sur les cellules.