Ce que vous devez savoir sur les dangers liés au gaz dans les usines de pâtes et papiers

Ce que vous devez savoir sur les dangers liés au gaz dans les usines de pâtes et papiers

Gregg Bako | mardi 28 juillet 2020

Nous manipulons du papier depuis notre plus tendre enfance. Et chaque jour, nous utilisons tous types de produits à base de papier : boîtes de céréales, serviettes en papier, papier toilette, magazines, emballages de restauration rapide, sacs en papier, papier pour imprimante, papier peint, etc. La liste des produits à base de papier qui nous entourent est très longue ! Mais avez-vous déjà réfléchi au procédé qui permet de transformer les arbres en papier ? Et aux dangers que comporte la fabrication des produits à base de papier ?

En effet, si les usines de pâtes et papiers créent des produits ménagers parfaitement inoffensifs, leurs procédés de production recèlent, eux, des dangers. Les risques sont notamment liés aux gaz suivants :

La fabrication du papier commence par l'élimination de l'écorce et le broyage des troncs en copeaux. Ces copeaux sont ensuite cuits sous pression avec des produits chimiques dans des lessiveurs. La pâte à papier est extraite à mesure que le bois se décompose. À ce stade, il y a un risque d'exposition au sulfure d'hydrogène.

Une fois la pâte extraite, elle peut être soumise à différents procédés de blanchiment : du chlore et du dioxyde de chlore sont alors utilisés pour blanchir la bouillie brune obtenue et lui donner cette couleur blanche que nous associons fréquemment au papier. Pour retirer l'excès de chlore issu du procédé de blanchiment, on utilise du dioxyde de soufre pour laver la pâte et préserver la couleur blanche du papier. Le sulfure d'hydrogène, le dioxyde de soufre, le chlore et le dioxyde de chlore peuvent tous être extrêmement dangereux, même à de relativement faibles concentrations. Par ailleurs, comme de nombreuses industries, les papeteries utilisent des chaudières — et qui dit combustion dit risque d'exposition au monoxyde de carbone.

Les meilleurs programmes de surveillance du gaz pour les usines de pâtes et papiers

Comment rendre la fabrication du papier plus sûre ? L'utilisation de détecteurs multi-gaz personnels, de détecteurs de zone et d'une technologie de surveillance en direct est déjà un excellent début.

Guide d'achat numérique

Découvrez comment choisir les bons
détecteurs de gaz pour protéger votre équipe et votre site.

Télécharger le livre numérique

À l'aide d'un détecteur multi-gaz portatif équipé de cellules correspondant aux dangers de votre application, vous serez informé des dangers où que vous vous trouviez sur le site. Un appareil permettant de surveiller jusqu'à six gaz, comme le MX6 iBrid®, peut être configuré pour surveiller l'oxygène, les gaz combustibles, le monoxyde de carbone, le sulfure d'hydrogène, le chlore et le dioxyde de chlore. En surveillant tous ces gaz courants au moyen d'un seul appareil, vous couvrez l'ensemble des risques présents dans une usine de fabrication de pâtes et de papiers, et réduisez grandement les probabilités d'accident. Si vous êtes amené à vous déplacer sur le site, vous pouvez facilement faire basculer votre détecteur de la surveillance personnelle à l'échantillonnage à distance au moyen d'une pompe. Vous n'avez plus besoin de vous arrêter pour vous équiper de matériel supplémentaire en fonction des secteurs de l'usine que vous traversez.

Si le MX6 iBrid est capable de mesurer six gaz à la fois, le Ventis® Pro5 surveille les concentrations de gaz tout en vous connectant à vos pairs. Le Ventis Pro5 peut surveiller jusqu'à cinq gaz, dont l'oxygène, les gaz combustibles, le monoxyde de carbone, le sulfure d'hydrogène et le chlore, sous la forme d'un détecteur de gaz personnel ou à pompe. Ce détecteur multi-gaz peut transmettre vos mesures de gaz et vos alertes de danger imminent ou d'homme à terre sans fil à d'autres détecteurs situés à proximité afin que vos collègues soient prévenus en cas de problème.

Les alarmes du Ventis Pro5 peuvent même être partagées avec des détecteurs de zone Radius® BZ1 (et vice-versa) pour établir un système de notification complet au sein de l'usine. Les détecteurs de zone Radius BZ1 peuvent être installés de manière à former une ligne de clôture ou être répartis dans tout le site pour surveiller les gaz, notamment pendant les arrêts programmés, lorsque des opérations de révision et d'entretien importantes sont réalisées. En optant également pour le logiciel de modélisation dynamique de panache SAFER One, vous pouvez facilement et rapidement repérer les fuites et émissions, et prévoir leurs déplacements.

En outre, le Ventis Pro5 et la Radius BZ1 peuvent tous deux être associés à un logiciel de surveillance en direct (par le biais d'une batterie Wi-Fi ou d'une passerelle RGX™ Gateway) afin d'envoyer en temps réel les mesures de gaz, les informations sur les alarmes et les données de localisation aux superviseurs ou aux responsables sécurité de l'usine. Ces derniers peuvent configurer des alertes instantanées afin d'être prévenus chaque fois que quelqu'un a besoin d'aide dans l'usine, accélérant ainsi considérablement les interventions d'urgence.

Malgré les multiples dangers qu'elles présentent, les usines de pâtes et papiers ont aujourd'hui à leur disposition différentes options pour vous protéger, vous et vos collègues. Les appareils et logiciels de détection de gaz peuvent non seulement détecter les dangers, mais également relayer les informations rapidement pour optimiser les interventions. La technologie nécessaire pour offrir un environnement de travail sûr à tous les travailleurs du secteur des pâtes et papiers existe ; il est temps de la mettre à profit.