Lutter contre son instinct pour améliorer la sécurité

Lutter contre son instinct pour améliorer la sécurité

Dante Moore | mardi 28 juillet 2020

Quel que soit le poste que nous occupons ou le travail que nous faisons, nous avons tous le même problème : lutter contre notre instinct pour changer nos comportements. Parfois, ces comportements instinctifs nous font oublier d'accomplir des tâches simples comme par exemple une course avant de rentrer du travail. Mais il arrive aussi qu'ils mettent nos vies en danger.

Notre instinct d'être humain nous pousse à agir sans réfléchir. Lorsqu'une personne près de nous est en danger, notre instinct est de l'aider. En situation d'urgence, nous avons tendance à secourir les autres sans penser à notre propre sécurité. Dans certains cas, notre réaction impulsive a des conséquences positives, par exemple quand nous rattrapons un enfant avant qu'il ne tombe et se cogne la tête. Mais dans bien des cas, ce type de comportement peut rendre une situation dangereuse encore plus dramatique. Malgré vos bonnes intentions, si vous freinez brusquement sur la route ou vous déportez pour éviter un petit animal comme un écureuil, vous risquez de provoquer un carambolage.

Même si nous voulons toujours réagir au plus vite, nous devons nous assurer qu'en portant secours aux autres, nous ne mettons ni leur vie en danger, ni la nôtre. L'issue d'une situation dangereuse peut dépendre de nos actions et de nos décisions.

Danger des réactions instinctives dans les espaces confinés

Éviter les
tragédies lors des interventions d'urgence

Incendie et intervention d'urgence

Les technologies de détection de gaz créent des
conditions de travail plus sûres pour le personnel
exposé aux dangers du gaz.

Regarder le webinaire

Lors des interventions dans des espaces clos ou confinés, prendre les bonnes décisions est encore plus crucial. Que vous soyez amené à intervenir régulièrement dans des espaces confinés ou aux abords ou que vous travailliez simplement sur un site qui abrite ce type de structure, il est important de bien comprendre les dangers supplémentaires inhérents à ces espaces. Ces dangers particuliers sont la raison pour laquelle des agences comme l'OSHA ont défini des directives spécifiques pour les employés qui travaillent dans ces environnements.

La plus importante de ces directives préconise l'utilisation de détecteurs de gaz pour réaliser des prélèvements. Ces détecteurs servent à tester la qualité de l'air avant de pénétrer dans un espace confiné pour s'assurer qu'aucun gaz toxique ou combustible n'est présent et que le taux d'oxygène est suffisant. Ces tests préalables permettent d'écarter tout danger immédiat pour le technicien qui y pénètre. En plus de l'échantillonnage préalable, l'atmosphère de l'espace confiné doit être surveillée pendant toute la durée de l'intervention car les conditions atmosphériques peuvent évoluer très rapidement. Sans une surveillance continue, le technicien risque d'être exposé à des gaz toxiques ou combustibles sans le savoir.

Malgré les conseils d'utilisation des détecteurs de gaz pour assurer la sécurité des interventions dans les espaces confinés, des drames continuent d'arriver. La cause des blessures ou décès est presque toujours la même : des employés se sont précipités au secours d'un collègue. Lorsqu'un équipier est en détresse, notre réaction instinctive est de nous ruer pour l'aider. Mais en présence de gaz dangereux, cet instinct peut nous être fatal. Si vous ne prenez pas le temps de réfléchir ou de comprendre pourquoi votre collègue est à terre ou inconscient avant de lui venir en aide, vous risquez de finir étendu près de celui ou celle que vous vouliez secourir.

Dans ce type de situation, même avec la formation adéquate, notre instinct est souvent de réagir immédiatement et de porter secours au collègue, sans penser à notre propre sécurité.  La triste vérité est que cet instinct qui nous pousse à nous improviser sauveteurs est responsable de 60 % des décès dans les espaces confinés.

Combiner instinct et infos

Dans les cas où vous ne pouvez ni vous fier à votre instinct ni rester sans rien faire, la technologie peut vous aider à prendre les bonnes décisions.

La technologie des détecteurs de gaz permet aujourd'hui de prendre des décisions plus sûres, plus rapides et plus judicieuses pour éviter de mettre en danger des vies humaines dans les espaces clos ou confinés. Certains détecteurs de zone et détecteurs de gaz portatifs sont équipés d'une connexion sans fil pour partager entre eux les mesures de gaz et alarmes de danger imminent ou d'homme à terre. Cette technologie a été conçue pour que, dès la mise sous tension, l'équipement se connecte automatiquement aux autres détecteurs du réseau et partage les mesures de gaz relevées dans l'espace confiné avec les appareils situés à l'extérieur.

Lorsque les détecteurs de gaz sont connectés les uns aux autres, chaque membre de l'équipe peut vérifier en un clin d'œil les conditions rencontrées par ses collègues. Si l'alarme d'un détecteur se déclenche, vous savez instantanément qui l'utilise, pourquoi l'alarme s'est activée et quelles sont les mesures à prendre avant d'intervenir.

Prenons un exemple. Jane intervient dans un espace confiné. Elle est soudain exposée à 300 ppm de H2S et perd connaissance. La concentration de H2S déclenche l'alarme du détecteur de Jane et son immobilité active l'alarme d'homme à terre. John, qui travaille à l'extérieur de l'espace confiné, voit s'afficher sur son détecteur la forte concentration de H2S et l'alarme d'homme à terre transmises par l'appareil de Jane. Étant informé de la situation, John peut rapidement décider de contacter des collègues, de ventiler la zone ou d'enfiler l'équipement nécessaire pour se protéger avant de porter secours à Jane. Grâce à la connectivité sans fil des détecteurs de gaz, John peut prendre en quelques secondes une décision avisée, basée sur des informations factuelles et non sur l'instinct.

Outre le fait qu'elle sauve des vies, cette technologie présente l'énorme avantage de garantir la connectivité dans les zones non couvertes par une infrastructure cellulaire ou Wi-Fi. Autre atout de taille, la connectivité réseau est intégrée à l'appareil ; il suffit de l'allumer pour établir la communication avec les autres détecteurs. Aucune assistance informatique n'est nécessaire.

Travailler dans des environnements dangereux, en particulier les espaces clos ou confinés, présentera toujours des difficultés. Si nous apprenons à changer nos comportements et intégrons les technologies récentes à nos pratiques, nous pourrons toutefois travailler plus efficacement et sauver des vies.