À l'occasion de la Journée des travailleuses et des travailleurs, faisons bouger les choses

À l'occasion de la Journée des travailleuses et des travailleurs, faisons bouger les choses

Justin McElhattan | mardi 28 juillet 2020

Chaque année, le 28 avril marque un événement important : il s'agit de la Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, également appelée Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, qui rend hommage aux victimes des accidents du travail et des maladies professionnelles.

En ce jour spécial, nos pensées vont aux travailleurs des services de santé et de secours, ces héros qui combattent la pandémie en première ligne. Presque quotidiennement, nous apprenons que l'un d'eux est décédé des suites de la COVID-19. En réalité, il est très difficile d'estimer exactement combien mourront à cause du virus dans le cadre de leur travail. Il y a encore six mois, nous étions loin d'imaginer qu'un virus pourrait causer autant de décès liés au travail.

Nous voulons également rendre hommage aux travailleurs essentiels qui continuent de fabriquer des EPI et d'autres produits pour protéger nos employés et maintenir les industries vitales en activité, notamment dans le domaine de l'alimentation, du courrier et des produits et services indispensables pour préserver notre qualité de vie.

Chaque année aux États-Unis, 5 000 travailleurs décèdent au travail et ne regagneront plus jamais leur domicile, et bien plus encore meurent de maladies professionnelles. L'Organisation internationale du Travail estime à 5 000 le nombre de travailleurs qui décèdent chaque jour dans le monde et à environ deux millions le nombre annuel de décès des suites d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle. Dans la plupart des cas, ces accidents auraient pu être évités.

En 1985, mon père et mon grand-père, Kent et K.E. McElhattan, ont fondé Industrial Scientific Corporation dans le but de développer des détecteurs de méthane. Leur objectif était de mettre un terme aux tragédies dans les mines souterraines qui ont ravagé tant de communautés à travers les âges. Aujourd'hui, l'entreprise continue de s'inspirer de cette volonté et s'attèle à protéger les vies humaines face aux dangers du gaz dans de nombreux secteurs.

Mais le monde a bien changé, et notamment celui du travail. Notre entreprise ne peut plus se contenter de fabriquer des équipements de sécurité. Sa mission est désormais double : faciliter la préservation des vies humaines et proposer des solutions plus sûres, plus écologiques et plus performantes. Les entreprises qui ont rejoint Industrial Scientific au fil du temps poursuivent le même objectif : prévenir les décès, les accidents du travail et les maladies professionnelles. Je travaille aux côtés de 1 200 personnes dans 22 pays qui font tout leur possible pour concrétiser la vision de l'entreprise, à savoir mettre fin aux accidents mortels au travail d'ici 2050.

Rachetée par Industrial Scientific en 2019, Intelex Technologies s'est développée dans le sillage de la catastrophe de Bhopal, qui a provoqué la mort de milliers de personnes en 1984, soulignant la nécessité de mettre en place une gestion proactive de l'hygiène, de la sécurité et de l'environnement (HSE). À la suite de l'accident, la division des gaz industriels d'Union Carbide avait développé un système de gestion HSE pour faire en sorte qu'une telle tragédie ne se reproduise pas. Lorsque le système, fondé sur des supports papier, n'a plus permis de faire face à la complexité des opérations, Ted Grunau, fondateur d'Intelex, a été chargé de développer le tout premier logiciel d'HSE au monde afin de créer un système de gestion HSE numérique au lendemain de la catastrophe de Bhopal. Aujourd'hui, l'équipe d'Intelex continue d'impulser des changements positifs et stratégiques afin d'améliorer les performances de nos clients en matière de qualité, d'hygiène, de sécurité et d'environnement.

Lors de l'analyse a posteriori d'un accident, la technique des cinq « pourquoi ? » permet généralement de mettre en évidence des facteurs déclencheurs qui auraient pu être repérés et éliminés afin d'éviter l'accident. Predictive Solutions Corporation réalise des analyses prédictives qui permettent aux entreprises du domaine de la construction, de l'extraction, de l'énergie ou encore de l'assurance présentant un risque majeur pour la sécurité de prévoir et d'éviter les accidents du travail.

Parallèlement, l'équipe SAFER Systems, qui nous a également rejoints en 2019, poursuit son travail de précurseur dans le domaine de la surveillance des fuites de produits chimiques, de la modélisation et de la gestion des interventions d'urgence pour préserver la sécurité et la santé des personnes présentes sur ces sites et à proximité.

Je suis extrêmement fier du travail que ces équipes mènent.

Mettre fin aux accidents mortels au travail relève de notre responsabilité ; c'est à nous d'y travailler, pas aux générations futures.  

En tant que professionnels de la santé et de la sécurité, je sais que vous êtes du même avis et que nous avons le même objectif : sauver des vies. Pour que le monde change, il faut qu'à un moment donné, quelqu'un se décide à agir pour améliorer les choses. Maintenant, c'est à nous de jouer.

De nombreuses organisations – le Conseil de sécurité nationale via la campagne Work to Zero et le Campbell Institute, pour n'en citer que quelques-unes – nous aident à fixer un cap. Rejoignez le mouvement et contribuez à accroître la sensibilisation et à mettre fin aux décès au travail d'ici 2050. Merci à vous tous qui consacrez vos carrières à cette importante mission.