Mise au point concernant la « zone de respiration »

Mise au point concernant la « zone de respiration »

Dave Wagner | vendredi 26 juin 2020

Soyez sûr de vos connaissances
en matière de détection de gaz

Alerte à l'écran sur le Ventis Pro5

Besoin de conseils ? Ce livre blanc présente
les technologies qui simplifient la détection de gaz.

Télécharger le livre blanc

Au cours des dernières semaines, on m'a posé beaucoup de questions concernant la « zone de respiration » en lien avec les détecteurs de gaz personnels. Je vous propose de faire une petite mise au point à ce sujet.

Selon la définition de l'OSHA, la zone de respiration se situe « dans un rayon de 25 cm autour du nez et de la bouche de l'opérateur ». Cela veut dire qu'un appareil utilisé principalement à des fins de protection personnelle contre les gaz toxiques comme le H2S devra être porté autour du cou, sur le revers de la veste, sur une poche de poitrine voire sur le casque – ou n'importe où dans un rayon de 25 cm autour de votre nez et de votre bouche.

On entend parfois dire que, comme les gaz tels que le H2S sont plus lourds que l'air, le détecteur devrait être porté plus bas, attaché autour du genou ou en haut de la botte. Ce n'est pas entièrement faux mais à mon avis, l'appareil a alors plus de risque d'être endommagé ou perdu, et les alarmes peuvent être plus difficiles à percevoir dans les milieux très bruyants.

N'oubliez pas que le but de tout détecteur de gaz toxique est de fournir une protection directe contre les dangers respiratoires. Alors on respire, on se protège et on maintient son détecteur dans sa « zone de respiration » !