Indices de protection (IP) des détecteurs de gaz : pourquoi sont-ils essentiels ?

Indices de protection (IP) des détecteurs de gaz : pourquoi sont-ils essentiels ?

Michelle Hammons | vendredi 26 juin 2020

Avec l'apparition sur le marché de nouveaux téléphones « étanches », les indices IP sont devenus l'objet de toutes les attentions. Les indices IP, ou indices de protection contre les infiltrations, désignent la capacité d'un appareil électronique à résister à la poussière, à l'eau et à d'autres éléments susceptibles d'altérer son fonctionnement. Des publicités récentes ont mis en avant la conformité du Galaxy S7 et de l'iPhone 7 à la norme IP68, mais qu'est-ce que cela signifie pour ces téléphones ? Et pour les détecteurs de gaz comme ceux de la gamme Ventis Pro, également certifiés IP68 ?

Concernant les indices de protection des détecteurs de gaz, deux critères sont importants : l'indice lui-même et la manière dont le fabricant a testé l'appareil pour garantir sa conformité. En termes d'indice, le tableau ci-dessous décrit ce à quoi correspond chaque numéro.

Tableau des indices de protection

Si un appareil est certifié IP67, cela signifie que la poussière ne l'empêchera pas de fonctionner, de même qu'une immersion dans l'eau pendant une demi-heure à un mètre de profondeur. Cet indice n'est pas nécessairement meilleur ou moins bon que l'indice IP66, qui désigne la capacité d'un appareil à résister à un jet d'eau à haute pression. Selon leur utilisation, certains appareils doivent pouvoir résister à une immersion, d'autres à une lance à incendie ou à tout autre jet d'eau à haute pression.

Inconvénient

Si IP67 correspond précisément à une immersion à un mètre de profondeur pendant 30 minutes, la signification de l'indice IP68 est plus floue car les fabricants ont la possibilité de définir eux-mêmes les tests de certification correspondants. Si l'on reprend l'exemple des téléphones mobiles, Samsung teste ses appareils pendant 30 minutes à 1,5 mètre de profondeur pour leur attribuer la certification IP68. La marque Apple, quant à elle, a testé l'iPhone 7 pendant 30 minutes à seulement 1 mètre. Si les téléphones Samsung peuvent à première vue sembler plus résistants, la conclusion n'est pas aussi évidente parce que nous ne savons pas quelles procédures de test ont suivi ces deux marques.

Pour comprendre en quoi la manière de tester les appareils est importante, prenons l'exemple du Sony Xperia. En 2015, Sony a lancé l'un des premiers téléphones certifié IP68 avec des publicités montrant des personnes en train de nager pendant que quelqu'un prenait des photos sous l'eau. Sony n'a pas mis longtemps avant de publier un avertissement qui montre à quel point les tests de certification IP peuvent être complexes.

« L'indice de protection IP de votre appareil a été testé en laboratoire, avec le téléphone en mode veille ; vous ne devez pas utiliser votre appareil sous l'eau, par exemple pour prendre des photos. »

Sony a rapidement changé ses publicités et commencé à déconseiller activement à ses clients d'utiliser le Xperia sous l'eau. Plus récemment, des téléphones Apple et Samsung certifiés IP68 ont été lancés sur le marché avec des clauses de non-responsabilité similaires. Si l'indice de protection vous laisse croire que vous pouvez aller nager avec votre téléphone, dans la réalité, seule la manière dont les tests ont été menés est déterminante.

Levons le voile

Nous n'avons aucun doute sur le fait que les détecteurs de la gamme Ventis Pro sont suffisamment robustes pour résister aux conditions auxquelles vous les soumettez quotidiennement. Nous avons confiance dans les indices de protection de nos détecteurs de gaz car nous les soumettons à des tests rigoureux et nous savons tout ce qu'implique la réussite de ces tests.

Si certains fabricants considèrent qu'un appareil est conforme dès lors qu'il a réussi le test une fois, Industrial Scientific garantit son Ventis Pro à vie et attend donc de l'appareil qu'il réussisse le test de façon répétée et constante. Nous voulons la preuve statistique de taux d'échec minimes pour ne pas avoir à remplacer des appareils sous garantie.

C'est pourquoi nous avons testé des dizaines de détecteurs Ventis Pro 4 et Ventis Pro 5 pendant leur développement. Nous avons immergé des appareils pendant une heure à un mètre de profondeur, puis nous les avons ouverts. Chaque appareil a d'abord été inspecté visuellement, puis nous avons utilisé un chiffon spécial pour vérifier l'absence de traces d'eau invisibles à l'œil nu à l'intérieur du détecteur. Si nous trouvions la moindre trace d'eau, même en quantité microscopique, le test était négatif. Nous avons apporté des améliorations techniques jusqu'à ce que nous soyons capables d'affirmer en toute confiance que les appareils sortant de notre chaîne de fabrication étaient parfaitement étanches. Une fois satisfaits des tests que nous avions réalisés, nous avons fait certifier la conformité de nos détecteurs de gaz aux indices IP par un organisme tiers homologué. Nous continuerons à tester régulièrement nos appareils afin de garantir que nos critères élevés de qualité ne sont jamais remis en question.

Dépasser les attentes

Tous les documents décrivant les caractéristiques du Ventis Pro indiquent que l'appareil est certifié IP68, mais il vaut la peine de noter qu'il a également réussi les tests IP66. Ainsi, même si vous faites tomber votre détecteur dans une flaque ou que vous essuyez une averse, vous pourrez toujours compter sur votre Ventis Pro pour vous protéger au moment où vous en avez le plus besoin.