Après un incendie, êtes-vous protégé contre les gaz mortels ?

Après un incendie, êtes-vous protégé contre les gaz mortels ?

Mike Platek | vendredi 26 juin 2020

Les pompiers qui affrontent le feu et la fumée lors d'un incendie doivent porter un appareil respiratoire isolant (ARI) pour se protéger des dangers présents dans l'atmosphère. Même une fois l'incendie maîtrisé, des gaz invisibles restent en suspens dans la fumée et constituent une menace pour les pompiers.

La fumée contient de nombreux gaz toxiques comme le monoxyde de carbone (CO) et l'acide cyanhydrique (HCN) qu'on surnomme les « tueurs silencieux ». Ces deux composés sont qualifiés de « jumeaux toxiques » car ils empoisonnent l'organisme.

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant qui se combine à l'hémoglobine du sang, protéine contenue dans les globules rouges, et l'empêche de transporter l'oxygène dans l'organisme. Il vous asphyxie de l'intérieur. L'acide cyanhydrique affecte le système nerveux central et le système respiratoire. Les symptômes apparaissent au bout de quelques secondes ou minutes après l'inhalation ; la mort survient en quelques minutes.

C'est principalement pendant la phase de sauvetage et de nettoyage après un incendie que les pompiers sont les plus exposés au CO et au HCN. Le feu est maîtrisé, le pompier cherche des points chauds ou de nouveaux départs de feu et, brusquement, il ne peut plus respirer. S'il décide de retirer son ARI, il doit d'abord vérifier l'air ambiant pour s'assurer qu'il ne risque pas de s'exposer à un gaz mortel. Le CO et le HCN sont des gaz incolores présents dans la fumée pâle qui se dégage après un incendie. La simple observation n'est pas un moyen fiable de déterminer la présence de gaz toxiques. Utiliser un détecteur de gaz pour détecter les dangers invisibles nécessite peu de temps et d'effort. Les détecteurs de gaz modernes sont simples à utiliser et intègrent des fonctions de sécurité avancées.

Utiliser des détecteurs de gaz de pointe

Le nouveau détecteur multi-gaz Ventis Pro intègre de nouvelles fonctionnalités qui améliorent la sécurité des pompiers. Les alarmes d'homme à terre et de danger imminent avertissent les équipes d'intervention à proximité quand une personne est blessée ou inconsciente. Des messages texte personnalisables fournissent des rappels de sécurité au démarrage, par exemple, « Utiliser un ARI quand CO > 35 ppm », ou « Porter un ARI quand HCN > 5 ppm ».

La possibilité de configurer plusieurs cellules dans les appareils permet également de couvrir un plus grand nombre d'applications. Pour répondre à une alerte au gaz combustible ou à une alerte au CO dans une zone résidentielle, les pompiers n'ont plus besoin que d'un seul appareil de détection.

Vous voulez en savoir plus sur l'utilisation de détecteurs de gaz modernes pour lutter contre les incendies ? Consultez notre page consacrée à la gamme Ventis Pro.

Mike Platek a travaillé pendant 30 ans comme pompier et est aujourd'hui spécialiste de la détection chez Industrial Scientific. Outre sa formation de pompier, il est spécialiste des matières dangereuses et formateur dans le domaine de l'accès aux espaces confinés.